Les cicatrices après une opération

La mise en place d’un implant mammaire nécessite une petite incision dans un endroit bien précis au niveau de la poitrine. En effet, la zone d’incision est choisie par le praticien selon la morphologie de la patiente.   
Il existe trois voies d’incision :

Voie sous-mammaire
L’incision est réalisée au niveau du sillon mammaire. Elle convient aux patientes ayant des seins légèrement tombants. Dans ce cas, la cicatrice est bien dissimulée par le pli du sillon.

Voie axillaire :
Dans ce cas, la cicatrice est plus importante (3-4 cm). L’incision se fait sous l’aisselle.
Les avantages de cette technique sont :
- Avoir un accès facile au sein
- La cicatrice est plus discrète (sous le bras)
- Récupération assez rapide de la sensibilité
- Absence totale de cicatrices sur les seins

Néanmoins, la cicatrice reste un peu visible en soulevant les bras.

La voie aréolaire
La cicatrice est au niveau de l’aréole et autour du mamelon. En effet, le chirurgien place la prothèse dans la loge derrière en traversant l’ensemble de la glande mammaire. Cette méthode est très pratiquée par les médecins car les cicatrices sont peu visibles dans cette zone, elle convient particulièrement pour les peaux foncées.

Les fils étant enlevés, c’est à ce moment là que la patiente commence à effectuer un massage sur la cicatrice pour la rendre plus souple et invisible.
Contactez nous pour avoir un avis d'un chirurgien esthétique .