L'anesthesie pendant une augmentation des seins

Comme toute intervention chirurgicale, l’augmentation mammaire est réalisée sous anesthésie générale.   

Cependant, quelques chirurgiens réalisent l’opération sous anesthésie locale appelée diazanalgésie.
Les objectifs de l’anesthésie sont :
- Eviter la douleur
- Provoquer un sommeil profond
- Relâcher les muscles du corps afin de faciliter le travail du chirurgien

Une rencontre avec le médecin anesthésiste est obligatoire d’au moins 48 heures avant l’opération.

Au cours de cette consultation, l’anesthésiste pose plusieurs questions à la patiente sur l’état de santé de cette dernière, les antécédents médicaux et chirurgicaux. Il évoque aussi les risques liés à l’anesthésie générale.

Déroulement de l’anesthésie
Quelques heures avant le transfert au bloc opératoire, le médecin anesthésiant vérifie que la patiente est à jeun. Il lui pose quelques questions et dans certains cas, il lui prescrit un calmant.

Que fait l’anesthésiste tout au long de l’opération ?
- D’abord, il vérifie l’identité de la patiente et la nature de l’opération
- Surveille le cœur, la pression artérielle et la respiration
- Injecte les produits anesthésiques
Jusqu’à la fin de l’intervention, la patiente reste sous la surveillance du médecin anesthésiant et les infirmières. L’opération dure en moyenne une heure selon la technique utilisée pour introduire et placer la prothèse mammaire.