Un bilan préopératoire et une écographie mammaire sont nécessaires avant l’intervention. La plastie d’augmentation mammaire se fait sous anesthésie générale. Une hospitalisation de 24h est nécessaire.
Pour introduire des prothèses mammaires, il existe trois possibilités d’incision :

  • La voie axillaire avec incision sous le bras dans l’aisselle
  • La voie péri-aréolaire avec incision dans le segment inférieur de la circonstance de l’aréole
  • La voie sous-mammaire avec incision place dans le sillon situé sous le sein

Plusieurs pratiques chirurgicales existent pour modifier vos seins. Ainsi, les techniques varient selon le problème que vous rencontrez :

Augmentation mammaire :

Vous souhaitez passer du bonnet B vers le bonnet C ou plus, de rembourrer votre soutien-gorge, nous vous conseillons d'opter pour l'augmentation mammaire. C'est une technique de chirurgie mammaire, qui vise à augmenter la taille des seins en insérant un faux sein nommé "implant mammaire" ; une enveloppe de silicone remplie de gel ou d’une solution saline.
Il existe plusieurs sortes d'implants qui s'adaptent à tous types de morphologies : rond, poire... Nous vous conseillons d'en parler avec votre praticien, qui saura vous guider et vous proposer la forme qui vous correspond pour un résultat naturel.

Réduction mammaire :

Une forte poitrine peut être un handicap pour certaines femmes. Ca peut engendrer des douleurs dans le dos, le cou, les épaules... En effet, la réduction mammaire est une solution efficace pour réduire le volume des seins et peut être utilisé également dans le cas où un sein est plus gros que l’autre.
Cette technique consiste à réduire le volume glandulaire pour remodeler et corriger le sein et obtenir, ainsi, la forme et le volume souhaités. Dans ce cas, les cicatrices sont parfois un peu visibles et dépendent de l'élasticité de la peau et de la quantité enlevée.

Reconstruction mammaire :

Cette technique concerne les femmes qui doivent suivre un traitement contre le cancer du sein et qui doivent faire une ablation partielle ou totale d'un ou des deux seins. Cependant, une opération chirurgicale est nécessaire. Nommée mastectomie, elle consiste à faire une ablation de la tumeur tout en conservant la forme du sein.
Cette solution est pratiquée dans le cas où le traitement de la tumeur préconise une chirurgie. Ainsi, la mastectomie et la reconstruction mammaire seront faites en même temps. Mais dans le cas où la patiente doit suivre, après la mastectomie, une chimiothérapie ou une radiothérapie, la chirurgie mammaire doit être reportée à la fin du traitement.

Pose mammaire :

Le glissement des seins suite à un affaissement de la glande est un handicap qui gêne la majorité des femmes. Nommée ptose mammaire, cette chute des seins est à l'origine d'une perte importante de poids, l'allaitement...
Pour corriger cet effet, le chirurgien va enlever la peau en surplus pour remodeler le sein et lui donner une forme plus jolie.

Les suites opératoires
L’intervention est douloureuse mais cette douleur est tolérée en général. Il est recommandé de prendre des antalgiques pendant les premiers jours.
Le port d’un soutien gorge est indispensable jour et nuit pendant deux mois. Ce ci permet que les prothèses restent bien en place et que les tissus se recollent parfaitement autour de la prothèse.
L’augmentation mammaire par prothèse est la méthode la plus fréquente d’augmentation des seins. C’est une technique efficace qui donne d’excellents résultats grâce aux évolutions technologiques récentes des implants.